IUT département Génie Civil d'Egletons

Concours de ponts en spaghetti 1997

Avant propos

Pour la seconde année consécutive (voir concours 1996), le département Génie Civil d'Egletons a organisé du 01/11/97 au 15/12/97, à l'initiative de Jean Jacques MAINETTI (enseignant de construction métallique), un concours de ponts en spaghetti, ouvert aux étudiants et au personnel de l'I.U.T, en individuel ou en équipe.

Cette année, une option ponts en baguettes de balsa a été instaurée

Les spaghetti, les baguettes de balsa et la colle étaient fournis aux concurrents.

Des études préalables, aimablement réalisées par le laboratoire de recherche avaient permis de déterminer les caractéristiques mécaniques des spaghetti de différentes marques pour aboutir au choix d'une marque de spaghetti dont nous tairons le nom mais qui offrait les caractéristiques suivantes :

Résistance à la rupture : 40 MPa, Module d'élasticité : 8000 MPa

Les conditions imposées

Ponts en spaghetti

Structure

La structure (tablier, piles, haubans,etc.) devait être réalisée en spaghetti collés uniquement.
Les culées pouvaient être en carton, polystyrène ou bois

Dimensions

La portée minimale devait être de 60 cm, et la largeur minimale du tablier de 8 cm.

Performances

Le pont devait supporter une masse de 1 kg appliquée en n'importe quel point du tablier sur une surface de 4 cm x 8 cm centrée.

Transport

L'ensemble devait être facilement transportable.

Ponts en balsa

Structure

La structure (tablier, piles, haubans,etc.) devait être réalisée en baguettes de balsa collés uniquement.
Les culées pouvaient être en carton, polystyrène ou bois

Dimensions

La portée minimale devait être de 60 cm, et la largeur minimale du tablier de 8 cm.

Performances

Le pont devait supporter une masse de 10 kg appliquée en n'importe quel point du tablier sur une surface de 4 cm x 8 cm centrée.

Transport

L'ensemble devait être facilement transportable.

Les critères d'appréciation

Le jury, présidé par Jean Jacques MAINETTI, n'a retenu que les ouvrages répondant au cahier des charges ci-dessus. Il a ensuite classé les lauréats en fonction de la légèreté du pont.
Ce critère supplémentaire a l'avantage d'être non subjectif contrairement au critère de beauté.
Ainsi, ce n'est pas l'ouvrage le plus "grandiose" qui a remporté le concours, mais celui qui établit le meilleur compromis entre la résistance et la légèreté.

Le jury a tenu toutefois à saluer la patience et le goût des concurrents ayant choisi de privilégier le coté grandiose et l'esthétique en offrant un prix spécial du jury


Les résultats

Prix spécial du jury

Inspiré du pont de Normandie...

Premier prix

Pont en spaghetti


Laurent ADRAST avec son oeuvre à la remise des prix

Pont en balsa


Christophe RIEUX tout ému de sa performance

Deuxième prix

Pont en spaghetti



Pont en balsa


Retour accueil